L’écumage dans l’aquarium marin et récifal

écumeurs aquavie, pour les pros...

écumeurs aquavie, pour les pros…

L’écumage n’est qu’une « simple » reproduction de ce qui se passe dans la nature.(encore fallait il y penser) Les vagues qui s’écrasent sur le récifs (ou sur les rochers au bord de nos cotes) produisent de l’écume, en fait une ‘mousse’ blanche formée d’albumines et de polluants dissous. Cette technique nous vient directement du traitement industriel des eaux. L’écumeur à été inventé en grande partie par Mr Muller.(en chimie des eaux, les allemands restent encore les meilleurs ! ) L’emploi de l’écumeur en aquariologie s’est démocratisée dans les années 80 avec la méthode Berlinoise. Les premiers écumeurs pour aquariums utilisaient un diffuseur en tilleul relié à une pompe à air, puis, sont apparus les pompes à eau immergées avec ou sans système venturi, puis enfin les pompes à eau à dispergateur afin de réduire la taille des bulles.

L'ancêtre des écumeurs...(Sander)

L’ancêtre des écumeurs…(Sander)

Un ATK

Un ATK

Longtemps, les écumeurs de protéines n’avaient pas leur place dans les bacs d’invertébrés. On pensait à tort que l’action de l’écumeur retirait en partie les matières organiques en suspensions ou dissoutes, ce qui semblait nuire au développement des coraux, mais cela avant que l’on ne découvre les algues symbiotiques (les fameuses zooxanthelles) contenues dans les tissus des coraux. (endosymbiose) Ces algues se nourrissent non pas uniquement de matières organiques mais principalement de lumière ! Depuis ce fait, les écumeurs sont redevenu un des éléments fondamentaux dans la maintenance des coraux, ils sont assez peu utilisée en FO. Pourtant dans un grand bac marin, l’écumeur peut devenir un précieux atout.

Deltec

Deltec

Écumeur de surface Tunze.

Écumeur de surface Tunze.

Le principe d’un écumeur, qui parait simple au premier abord, est de mélanger violemment l’eau et l’air (formation de fines bulles d’air) ce qui provoque une écume qui contient les déchets protéiques avant qu’ils ne soient dégradés en nitrates. (en fait, on retire au lieu de transformer.) Mais l’efficacité d’un bon écumeur dépend d’un équilibre entre l’injection d’air et le débit d’eau, puis de la taille des bulles et le temps de contact entre l’air et l’eau du bac. C’est ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais matériel.

 

Un écumeur qui fonctionne bien est un écumeur bien réglé. 
écumeur

Finalement, toutes les études faites sur la composition de l’écume (dans le récipient de collecte) ne permettent pas d’affirmer que l’écumeur retire toutes les substances dont les coraux ont besoin, loin de là ! Les écumeurs sont maintenant absolument indispensables pour conserver longtemps et en bonne santé les animaux marins. Leur efficacité n’est plus à prouver, car les analyses chimiques de l’eau de collecte, contiennent  une certaine quantité de phosphates, d’hydrate de carbone, de métaux, d’acides gras, d’acides  aminés et d’ammoniaque (entre autres) et non pas d’ oligo-éléments comme on peut le lire encore parfois…

L'écumeur est le "rein" de l'aquarium. 

L’écumeur est un appareil simple d’utilisation et de fonctionnement.( à condition qu’il soit bien réglé) Préférez toujours un système avec venturi à un système avec diffuseur.(ceci dit, on en trouve plus beaucoup dans le commerce) Ceux ci se colmatent toujours au bout de quelque temps et deviennent moins efficaces, d’autant plus qu’ il faut en plus s’équiper d’un aérateur. Différents écumeurs sont disponibles dans le commerce, ou faites-le vous même si vous êtes bricoleur. ( vous trouverez des plans sympa sur le net, notamment sur MARS) L’écumeur doit être l’accessoire le plus fabriqué par les aquariophiles marins, ceci étant due en grande partie au coût relativement élevé de ces appareils durant des années, un peu moins maintenant. On trouve des écumeurs internes ou externes.

Ici un de mes bacs avec un petit "seaclone" dans la décant.

Ici un de mes bacs avec un petit « seaclone » dans la décant.

Le récipient de collecte doit être vidé régulièrement, parfois, certains récipient sont directement relié à une évacuation d’eau usée.(ou un seau, parfais pour les vacances…) Le tube central doit être aussi nettoyé régulièrement avec des goupillons pour une meilleure efficacité, il ne faut pas que le tube central soit « gras ».

écume

Voilà comment doit être votre écume, odorante, boueuse et grasse.

Le "prizm" de Red Sea.

Le « prizm » de Red Sea, idéal pour les petits aquariums de moins de 100 litres, pour environ 100 euros.

Le MCE600 de Deltec.

Le MCE600 de Deltec, 295 euros. Parfait pour les bacs de 300 litres sans décant.

2 écumeurs pour nano-reef, le Tunze 9002 et le compact v2 skim 200.

La gamme V2 skim 300 et 500 de TMC. Silencieux et efficaces.

La gamme V2 skim 300 et 500 de TMC. Silencieux et efficaces.

Les petits écumeurs célèbres de type « seaclone » ou « prizm » (célèbres car petits prix) sont efficaces seulement dans de petits bacs ne dépassant pas 200 litres et surtout bien réglés. Tunze a aussi dans sa gamme un nano skimmer. Les Deltec quand à eux sont souvent considérés comme étant la Rolls des écumeurs pour amateurs…

Adaptateur universel pour prendre l’eau en surface sur l’arrivée d’eau de l’écumeur(externe).

Le « seaclone » dont l’efficacité est très souvent contestée, …

…et remplacé maintenant par la gamme Skimm (plus performante et impeccable pour les petits bacs inférieur à 200 litres) : ici le skimm 400, le plus petit de la gamme

L’écumeur peut s’installer soit directement dans le bac (les modèle Tunze ou skimm entres autres) soit dans le bac à décantation, soit à l’extérieur du bac ou encore directement sur les parois. Dans ce dernier cas, la pompe doit être mise proche de la surface de l’eau. L’écumeur ne dispense pas des changements d’eau réguliers, c’est un « auxiliaire » de filtration.

ecumeurs

Le seul reproche trouvé à l’écumeur, est qu’il retire « à priori » des oligo-éléments à l’eau voir du micro-plancton ou même des vitamines ! (jamais prouvé ! voir plus haut), ce qui est facilement réparable en changeant de temps en temps un peu d’eau (20 % minimum) par de l’eau neuve (si possible préparée à l’avance.) Il est aussi à noter qu’il existe dans le commerce des tas de solutions d’oligo-éléments à rajouter dans l’aquarium pour une éventuelle compensation. Alors vous me direz que l’on remplace ce que l’écumeur à enlevé ? Et bien oui, vous avez tout compris…Mais les coraux ont le temps d’absorber une bonne partie de ces substances dissoutes…Quoiqu’il en soit, il existe de magnifique bac de coraux mous fonctionnant sans écumeur…Mais dans ce cas, les changements d’eau sont réguliers et fréquents.

ecumeur

Pour un meilleur fonctionnement, on peut équiper son écumeur d’un dispergateur (en fait, on modifie la turbine de la pompe, plus précisément le rotor) ce système sert à brasser l’air et l’eau au sein même de la pompe et non en « aval » comme les systèmes venturi. Il faut évidemment vérifier que votre pompe dans le cas ou elle serait modifiable, accepte cet appareillage. Le système est beaucoup plus silencieux et plus efficace. Certains ajoute un générateur d’ozone pour améliorer le rendement de l’écumeur.(surtout sur les batteries de professionnels et les aquariums publics) Certains écumeurs rejettent parfois un peu trop de micro-bulles dans le bac, ce problème peut être facilement réglé en adaptant la sortie avec de la mousse alvéolaire par exemple.

ecumeur

Y’a de l’idée ?!

L’écume récoltée doit avoir une couleur sombre, verte, grasse et odorante, elle peut parfois être plus claire, cela dépend de la qualité de votre eau, à noter que l’écumeur « s’emballe » parfois juste après les repas de nos amis…

Attention
Il est important de nettoyer régulièrement l'écumeur pour une meilleure efficacité.

Une fois par semaine est un bon compromis, il suffit juste de retirer la couche ‘grasse’ qui colle aux parois avec l’aide d’un goupillon par exemple, ceci est  facilement réalisable avec les petits écumeurs dont la plupart de nos bacs sont équipés. Inutile de dire qu’il faut aussi nettoyer le godet ou la coupelle de récupération d’eau usée.

Encore une fois et je le répète :

Une étude de l’analyse chimique de l’écume réalisée par les ingénieurs de TUNZE (entre autre) démontre que le liquide récolté est constitué d’albumines (protéines composées de carbone, d’ hydrogène et d’azote) ainsi qu’une quantité non négligeable d’ammoniaque et de phosphates… mais point d’oligo-éléments ni d’éléments organiques, ni de plancton ! Un point important pour un bon écumage est d’essayer au maximum de prendre l’eau en surface, ce qui enlèvera la couche de gras qui parfois persiste, même avec un brassage puissant. (favorise la pénétration de la lumière)

Je vous le livre à quelle heure ?

Copyright © 1998-2012 Recifal.fr - Tous droits de reproduction interdits