FAQ et LEXIQUE

 
 

Voici une ‘Faq’ qui peut vous aider, ou tout au moins répondre aux questions que vous vous posez… Elle est faite à la base pour les débutants, mais tout le monde peut la lire ou la relire ! Précision : j’entends par « bac marin » un aquarium rempli uniquement de poissons.(un FO quoi…)

Q : Quelle doit être la température de mon bac ?

R : La température « idéale » est de 26 degrés, évitez de monter au dessus de 30 degrés (nuisible pour les coraux et mortel à partir de 32 degrés) ou de descendre en dessous de 22 degrés. Je vous rappelle que l’amplitude thermique dans les océans est faible mais sur les platiers récifaux elle reste très élevée, surtout en pleine journée.  Quoiqu’il en soit, une température bien répartie et homogène dans l’ensemble du bac est un bon point pour l’équilibre physico-chimique et pour les animaux.

Q : Quelle est la densité idéale ?

R : La densité qui est la plupart du temps préconisée est de 1023 pour un récifal, cependant si vous n’avez que des poissons vous pouvez la descendre à 1020, voire 1018, de même si vous effectuez un traitement anti-parasitaire dans votre bac, vous pouvez aussi donner un bain de 5 minutes au poisson infecté à une densité de 1014. Dans tous les cas, évitez de dépasser 1025. Pour les bacs spécifiques d’anémones, préférez 1024. Investissez dans un réfractomètre, très utile et fiable.

Q : Quelle est l’éclairage idéal ?

R : Il n’y en a pas encore, mais en récifal, optez quand même pour des spots hqi (avec ampoule de 10 000 dk au minimum) à compléter avec des tubes bleus supra-actinique. L’équivalent peut être rendu avec des T5 en quantité suffisante mais avec un rendu naturel un peu moins flagrant. Dans le cas d’un FO, vous pouvez mettre uniquement des tubes fluos (T8 ou T5).(mélange de bleu, blanc, lumière du jour, etc) Pour les ‘nanos’ on commence à trouver des tubes fluo-compacts de différentes puissance et avec des spectres différents. En fait, tout reste encore à faire dans ce domaine malgré les avancées techniques récentes…(comme les leds)

Q : Quand doit on changer ses ampoules ?

R: De préférence tous les 6 mois avec un usage normal.(tubes et hqi) Mais dans la plupart des cas, pour une raison évidente d’économie, tout les ans…à noter que les tubes bleus ont une durée de vie plus courte. Les LEDs ont une durée de vie de 50000 heures.

Q : Quelle doit être la durée de l’éclairage ?

R : 12 heures est une bonne moyenne, dont 10 en éclairage total. Vous pouvez prévoir aussi un petit éclairage nocturne de 5 watts maximum de couleur bleu.(pour les phases lunaires) Il existe maintenant des petites ‘LED’ très agréables de couleur bleu, idéale pour l’éclairage nocturne, avec une consommation de 1 watt !

Q : Quelle est le brassage idéal ?

R : D’une manière générale, on compte maintenant en bac récifal de 10 à 40 fois le volume du bac ! 15 fois est la norme courante. Un peu moins pour les bacs marins, mais il faut brasser quand même afin que les poissons garde la forme car le brassage favorise l’exercice musculaire et la digestion du poisson. Le rajout d’une « wavebox » en récifal est un bon point. Le brassage est un des points ‘capital’ de l’aquarium récifal.

Q : Quel est le filtre idéal ?

R : Il n’y en a pas, chacun sa méthode. Certains utilisent des ‘bio-balles’, d’autres de la mousse ou du perlon (déconseillé), d’autres des filtres en cascade ou rotatifs, d’autres à compartiments, d’autres des filtres à algues, d’autres encore : aucun filtre, d’autres des filtres extérieurs semi-humides, certains des filtres à sable ou à diatomées, bref, vous l’aurez compris, le but est que l’eau soit propre, sans nitrates ou autres substances indésirables mais la méthode berlinoise (basée sur une filtration uniquement par les pierres vivantes et l’écumage) est une bonne méthode, tout comme la méthode jaubert. Pour les FO une décantation interne ou externe est indispensable car les gros poissons sont des gros pollueurs, à compléter avec un traitement UV ou à l’Ozone.

Q : L’écumeur est il indispensable ?

R : Oui, il l’est ! (enfin pour l’instant faute d’autre chose…) Son efficacité n’est plus à démontrer, bien réglé, c’est le rein du bac…(bien nettoyé aussi, car son efficacité descend vite si il n’y a pas un entretien et une surveillance régulière !) L’écumage est le deuxième point le plus important en récifal, en FO l’écumeur n’est pas forcement indispensable mais aide quand même à garder une eau propre.

Q : Un tube U.V est il indispensable ?

R : Non, si tout va bien, normalement dans un bac récifal bien équilibré, vous ne devriez pas en avoir besoin, par contre dans un bac marin je pense qu’un tube UV est indispensable en prévention et en continu, à condition de changer le tube tous les 10 mois..

Q : Et l’ozone ?

R : Non, il faut oublier l’ozone qui a pratiquement disparu de l’aquariophilie moderne, sauf aux états unis, seuls quelques aquariums publics s’en servent pour stériliser l’eau et aussi certains importateur/grossiste, parfois quelques commerçants…Ceci dit l’ozone est une bonne méthode pour stériliser l’eau.

Q : Dois je mettre du charbon actif dans ma ‘décant’ ?

R : Oui si votre eau présente une coloration jaune ou verte (mais ce n’est pas normal, vous n’avez pas du faire un changement d’eau depuis longtemps !) Oui aussi si vos poissons ont eu un traitement médicamenteux. Non si tout va bien. Par prévention, vous pouvez laisser une poche remplie de charbon dans la décantation un mois ou deux maximum, avec du charbon de très bonne qualité. Dans le cas de bacs de coraux mous il est parfois recommandé de filtrer sur charbon afin d’éliminer les composés toxiques que peuvent parfois rejeter ce type de coraux.

Q : Dois-je mettre un dénitrateur sur mon système ?

R : Non si vous n’avez pas de nitrates, si vous en avez, essayer d’abord de rechercher la cause, et si vous ne trouvez aucune solution alors essayez le dénitrateur. (pour rappel, les algues supérieurs adorent absorber les nitrates) Peut parfois être indispensable en FO.

Q : Un osmoseur est il obligatoire ?

R : Si votre eau de conduite est parfaite (0 mg/l de nitrates par exemple) ce n’est pas une obligation, mais à moins d’habiter dans le fin fond de l’ariége, la plupart d’entre nous, pauvres citadins, se doivent d’investir dans un osmoseur, surtout en récifal, pour un bac marin (FO) cela n’est pas vraiment nécessaire mais fortement recommandé.

Q : Un réacteur à calcaire ou à calcium est il vraiment indispensable ?

R : Non, sauf si votre bac contient 25 bénitiers et quarante coraux durs, là oui, cela vous évitera des tâches fastidieuses. Totalement inutile dans un FO. La plupart ne sont pas simple à régler mais une fois en place, les effets sont vite ‘visibles’ ! Les acroporas apprécient vraiment !

Q : Les roches vivantes sont elles indispensables ?

R : Oh, que oui, compter 30 kilos de roches  pour 100 litres pour un bac bien rempli, la moyenne est de 15 kg pour 100 litres mais c’est un peu faible à mon goût. C’est un des points crucial pour l’aquariophilie récifale et ne comptez pas faire des économies sur ce poste. En FO l’apport de pierres vivantes peut être un point très positif pour l’équilibre du bac, certains poissons délicats peuvent y trouver un complément alimentaire.

Q : Les additifs sont ils indispensables ?

R : Oui, ils le sont, d’une part par l’action de l’écumeur et d’autre part par l’absorption de toutes ces substances par les animaux, mettez du calcium, de l’iode, du magnésium, du strontium, des oligo-éléments, ceci est valable aussi pour les bacs ne contenant que des coraux mous, pour les bacs marins, un peu d’iode de temps en temps. Mais dans tous les cas, évitez absolument le surdosage. Si vous effectuez des changements d’eau très régulier, l’apport de ces compléments n’est pas forcement indispensable. Certains n’hésite pas à rajouter du ‘glucose’, du ‘lugol’ de la ‘vodka’ ou je ne sais quel produit miracle, si vous débutez en récifal je vous conseil d’éviter…

Un complément récifal ?

Q : Doit on mettre un ‘sol’ dans le bac ?

R : Oui, il y a quelques années, la mode était de ne pas  mettre de sable au fond du bac, ceci n’était valable que pour les aquariums tentant de reproduire le haut du récif, dans le cas contraire, il est indispensable de mettre une couche de sable de corail au fond du bac (granulométrie moyenne). Épaisseur : minimum 2 cm, maximum : 10 cm. D’autres bacs contiennent une couche de plus de 15 Cm afin de favoriser le développement de la micro-faunes.(dsb) Je pense que pour l’équilibre général du bac une petite couche de sable peut être très bénéfique.

Q : Doit on effectuer des changements d’eau ?

R : Ah, question intéressante, certains vous diront que leur magnifique bac n’a jamais eu de renouvellement d’eau, sauf uniquement pour compenser l’évaporation… mais croyez moi par expérience, il est indispensable d’effectuer cette opération au moins une fois par mois. Vos coraux et vos poissons ne s’en porteront que mieux. 5 % par mois est un bon volume. Je sais, pour la plupart d’entre nous cela reste une corvée mais il fallait choisir un autre hobby ! L’eau de mer synthétique doit être préparée un peu à l’avance car elle est assez agressive.

Q : Faut il nourrir les poissons ?

R : Et oui, on entend encore parfois des aquariophiles qui ne nourrissent pas leurs poissons (ils trouveront bien quelques choses à manger dans le bac !) C’est inadmissible, il faut nourrir ses poissons et si possible tous les jours (par contre en petite quantité) Je vous rappelle que les poissons ne jeûnent pas dans la nature, même une fois par semaine, donner leur une alimentation équilibrée et variée.

Q : Faut il nourrir les coraux ?

R : Oui, bien sur, comme les poissons mais pas forcement tous les jours, chaque corail est différent, veuillez vous référer à un guide pour leur alimentation.

Q : Quelles sont les paramètres à avoir pour un ‘beau’ bac ?

R : Le pH à 8.2, les nitrites à 0 mg/l, les phosphates à 0 mg/l, les nitrates à moins de 10 mg/l, le calcium à 440 mg/l, la dureté à 8 degré KH, l’iode à 0.06 mg/ l, le strontium à 8 mg/l, le reste est difficilement mesurable, veuillez vous référer aux notices des produits. Ne pas oublier aussi les paramètres temps, budget, et le paramètre féminin…(ou masculin dans le cas ou vous êtes une femme…) autrement dit le fameux WAF.(ou CAF en français) J’en profite pour remercier toutes nos compagnes qui doivent supporter nos sueurs froides récifalistes !

Q : Y a t-il des coraux à éviter ?

R : N’en déplaise à certains, oui ! Voici une liste non exhaustive : goniopora, heliofungia, physogyra, dendrogyra, scolymia, tubastrea, dendronephthya, quelques espèces d’acroporas et de gorgones. Il en reste quand même assez pour se satisfaire non ?!

Q : Que faire en cas d’invasion d’algues filamenteuses ou brunes ?

R : Tout d’abord, en rechercher la cause (trop de phosphates, éclairage médiocre ou inadapté, pollution de l’eau) ensuite agir en conséquence, un bac bien équilibré avec un bon éclairage, une eau nickel, une armée d’escargots, de nanards, d’ophiures, de concombres de mer et d’algues supérieurs ne devrait pas avoir d’algues indésirables.

Q : Puis-je mettre une anémone dans mon récifal ?

R : La réponse est non, sauf si vous disposez vraiment d’un grand bac ou l’anémone pourra se déplacer sans risque de brûler les coraux au passage, mieux vaut un bac spécifique pour les anémones avec une densité de 1024 ou 1025, un éclairage très puissant à base de HQI et de tubes bleus et un bon brassage. Ce sont des animaux fascinants mais assez difficile à garder dans le temps. Dans le cas ou vous voudriez mettre absolument une anémone essayer ce corail :

L'Amplexidiscus fenestrafer

L’Amplexidiscus fenestrafer…Mais attention aux petits poissons !

LEXIQUE

 

 

Copyright © 1998-2012 Recifal.fr - Tous droits de reproduction interdits