Les anémones de mer

Les anémones de mer

Les anémones sont des animaux fascinants, considérées pendant très longtemps comme des plantes, voir comme ‘les fleurs de la mer’ !

Même encore aujourd’hui, il suffit de se promener tranquillement dans les rayons ‘aquario’ des animaleries ou des jardineries pour s’en apercevoir, il suffit de tendre l’oreille !

Les anémones ne sont absolument pas conseillées en bac récifal (à cause de leurs fréquents déplacements qui risquent de brûler les coraux), mais si vous y tenez, vous pouvez leur offrir un bac spécifique. (avec une densité de 1024 environ) De plus, la mode étant aux bacs récifaux sans couche de sable, ne comptez pas mettre d’anémone dans ce type d’aquarium bac car elles ont besoins d’une épaisse couche de sable.(sauf pour les Entacmaea quadricolor qui préfèrent se loger au sein des roches)

Quand vous achetez une anémone, vérifiez bien que le pied n’a pas été endommagé durant la collecte. L’anémone doit être « ferme » et si possible bien gonflée, tentacules bien déployées. Si ce n’est pas le cas, revenez le lendemain et si ce n’est pas encore le cas, ne la prenez pas.

Si la couleur de celle-ci est trop vive, méfiez vous, certains exportateurs n’hésitent pas à leur fournir des colorants artificiels afin de mieux les vendre…Idem pour l’odeur, si elle est suspecte, méfiez vous…Demandez si possible à voir l’anémone se nourrir chez votre revendeur.

l y a de nombreuses espèces d’anémones, malheureusement leur durée de vie est assez limitée en aquarium. (sauf cas exceptionnel) Ce sont des animaux fragiles avec des besoins particuliers. Ayant moi-même travaillé chez un grossiste, sachez que le taux de mortalité est assez élevé, il peut y avoir 50 % de pertes pendant un arrivage., et encore un peu quelques jours plus tard. La plupart des détaillants ont aussi des pertes, fatalement vous en aurez aussi…

Une anémone sur deux finie broyée dans une pompe de brassage, il faut donc absolument protéger les crépines des pompes.(avec de la mousse si possible) Elles doivent être alimentées assez souvent et on besoin d’un éclairage très puissant à base de HQI ou de Leds et avec un complément de tubes bleus. Les tubes T5 en quantité suffisante peuvent être une solution de remplacement.

Une 'Malu'.

Une ‘Malu’.

Les plus résistantes sont les anémones tapis (carpet) mais elles peuvent représenter un danger pour les petits poissons. D’ailleurs j’en ai eu une dans un bac spécifique pendant de nombreuses années, et elle a dû me dévorer une vingtaine de clowns et de ‘chromis’, malgré une alimentation régulière, avis aux amateurs…!

La macrodactyla peut atteindre 50cm en aquarium si les conditions sont bonnes, on la trouve jusqu’a 15 mètres de profondeur dans son milieu naturel. Son pied est de couleur rouge ou orange et elle aime enfouir son pied dans une bonne couche de sable.(10 cm environ)

Une macrodactyla doreensis.

Une macrodactyla doreensis.

Les anémones disponibles dans le commerce aquariophile sont le plus souvent : les Entacmaea quadricolor, les heteractis crispa, les heteractis malu, les heteractis magnifica, et plus rarement les heteractis aurora. Dans la famille des anémones tapis on retrouve le plus souvent les stichodactyla gigantea. (assez urticante mais un peu plus résistante si les conditions lui conviennent) Si l’anémone se plait, elle ne se déplacera presque pas dans le bac, dans le cas contraire elle partira à la recherche d’un endroit meilleur pour elle, et ce, constamment.

N’oubliez pas qu’il faut une qualité d’eau irréprochable pour qu’elle se plaise. Un éclairage à base de T8 ou de T5 n’est pas recommandé dans le temps…Si vous observez que l’anémone se déplace régulièrement, essayez d’adapter l’éclairage qui ne doit pas lui convenir. Le brassage doit être puissant et de type ‘pulsé’ en évitant tout flux cisaillant, une ‘wavebox’ est un bon point pour leur maintenance.

Une 'quadricolor'

Une ‘quadricolor’, magnifique…Elle aime se fixer dans les roches. Brassage modéré. Éclairage puissant

Entacmea quadricolor

Entacmea quadricolor

Entacmea quadricolor

Entacmea quadricolor

Une 'heteractis crispa'

Une ‘heteractis crispa’, demande un bon éclairage et un bon brassage.

Détail sur une "Magnifica".

Détail sur une « Magnifica ».

Une "Aurora".

Une « Aurora ».

Une "Gigantea"

Une « Gigantea », très difficile à tenir dans le temps. Préférez l’Haddoni.

Une 'Haddoni'

Une ‘Haddoni’ dans son milieu naturel.

Une 'Mertensii'

Une ‘Mertensii’ dans son milieu naturel.

Pour l’acclimatation, je vous recommande la méthode du goutte à goutte pour ne pas la stressée. Pour l’alimentation, je vous recommande les moules, crevettes, petits poissons, artémias, ou même des huîtres. Pour la maintenance, préférez une densité minimum de 1024, une température maximum de 26 degrés, un brassage modéré avec flux non cisaillant, un pH de 8.2, un bon éclairage HQI (10000 ou 14000 dk) complété par des supra-actinique, ou des tubes fluos T5 en grande quantité, pas de nitrites, de phosphates ou de nitrates. Et surtout, bien protégez les crépines des pompes de brassage. L’anémone peut aussi se passer de poisson clown en aquarium.

Le crabe symbiotique que l’on trouve parfois au sein des anémones est le : Neopetrolisthes maculatus, très rare dans le commerce. On trouve aussi des Neopetrolisthes oshimai, quasiment similaire…Avec un peu de chance, vous pouvez parfois en trouver.

Neopetrolisthes maculatus

Neopetrolisthes maculatus

 Neopetrolisthes oshimai

Neopetrolisthes oshimai

L’ heteractis magnifica peut atteindre 1 mètre de diamètre dans son environnement naturel, quand à la stichodactyla gigantea , elle peut atteindre 50 cm, même en aquarium, prévoyez large ! Il ne faut pas mélanger plusieurs espèces dans un petit bac.

Il faut les nourrir 1 ou 2 fois par semaine avec des moules, crevettes ou des petits poissons, pensez aussi au rajout d’iode mais attention au surdosage. Elles peuvent rester deux ou trois semaines maximum sans alimentation directe. Le microplancton est aussi un bon complément nutritif. Un des signes de maladie d’une anémone est son rétrécissement progressif, là il faut intervenir rapidement.

 L'"Amplexidiscus fenestrafer"

L' »Amplexidiscus fenestrafer » de la famille des anémones disques, un corail donc.

 

Pour la maintenance des poissons clowns, cliquez ci dessous

la maintenance des poissons clowns

Planche (1904) de Ernst Haeckel, biologiste allemand.

Planche (1904) de Ernst Haeckel, biologiste allemand.

Source : Wikipédia, cliquez pour avoir plus d’info.

Copyright © 1998-2012 Recifal.fr - Tous droits de reproduction interdits