Le chauffage

 

Centrale de chauffage avec sonde. Le top du chauffage.

Centrale de chauffage avec sonde. Le top du chauffage.

De manière générale, on compte 1 watt par litre d’eau. Les résistances avec un thermostat intégré sont les plus répandues. Les puissances des ‘thermoplongeurs’ disponibles dans le commerce vont de 50 a 300 watts.( et les résistances jusqu’a 600 watts) Pour les aquariums de grande taille, il est possible de doubler ou de tripler les résistances. Celles-ci sont maintenant parfaitement fiables et seul un baliste coriace de 30 cm peut en venir à bout !(faut quand même avoir un gros FO) A vous donc de le prévoir et de camoufler le chauffage tout en vous assurant qu’ il y ait une bonne circulation d’eau autour de la résistance. Positionner la résistance dans la cuve de décantation si vous le pouvez, il y aura moins de risques ou bien dans un filtre interne(genre Biobox) si votre bac en dispose.

Le chauffage sous sable est fortement déconseillé , voir totalement proscrit en eau de mer, car les poissons de fond se feront un plaisir de le déterrer !  Ce type de chauffage est encore parfois utilisé en eau douce.

Les relevés de température à travers le monde nous indiquent que la moyenne sur les récifs est de 27.6 degrés, ce qui est relativement élevé. Une des raisons invoquées par Mr SCHIMEK et Mr BORNEMAN  (pour maintenir notre bac à cette même température) est que : si les coraux sont habitués à vivre à cette température, ils subiront un stress moins important quand celle-ci montera de quelques degrés ! IMPARABLE !

Pour ma part et après visite de plusieurs dizaines (voire des centaines) de bacs , la température constatée dans les aquariums est très souvent de 26 degrés, ce qui me semble être une norme acceptable. Ce qui est particulièrement difficile dans un bac récifal, c’est de maintenir une température relativement stable tout au long de la journée avec une répartition bien homogène dans l’ensemble du bac. L’amplitude thermique journalière ne doit pas dépasser si possible plus de 2 ou 3 degrés maximum car la tolérance des coraux est beaucoup moins importante en milieu fermée.

En moyenne, on peut dire que la température doit être au minimum de 25.5 degrés l’hiver (l’éclairage et les pompes feront légèrement augmenter la température dans la journée avec leur dégagement calorifique, normalement d’un degré ou de deux maximum suivant la configuration de l’aquarium de la pièce et du matériel) et ne doit absolument pas dépasser les 28 degrés pour éviter de stresser les coraux. J’ai vu notamment un bac (contenant une trentaine de coraux ) réduit à néant après une seule journée entière passée sous 31 degrés… avec un pic dans la journée jusqu’a 35°…Ce qui peut arriver fréquemment sur un platier récifal mais comme déjà dit, la tolérance naturelle des coraux est beaucoup plus importante dans le milieu naturel qu’en milieu captif. A partir de 29° et pendant plusieurs heures il y a de fortes chances que les coraux commencent à libérer leurs zooxanthelles.

Un Thermoplongeur.

Un Thermoplongeur.

En général de 50 à 300 watts.

En général de 50 à 300 watts.

En cas de surchauffe du bac, consultez la rubrique « Problèmes et solutions », on y trouve quelques astuces, notamment l’installation d’un groupe froid :

Ici un groupe froid de marque "arcadia".

Ici un groupe froid de marque « arcadia ».

Il existe aussi des appareils de gestion un peu plus sophistiqués que l’on nomme des « mini-centrales » équipées d’une ou deux résistances, d’une sonde de température, et d’un indicateur digital pour la température, et éventuellement un relais pour un groupe froid, bref,  le top du chauffage ! (Tunze ou ATC entre autres)certaines ont la possibilités d’être relié en USB sur PC, par exemple pour donner une alerte.

Ventilo Teco.

Ventilo Teco.

Pour finir, sachez tout de même que la température dans l’océan reste relativement stable, sur les récifs, elle l’est aussi, sauf parfois sur les platiers, lorsque la mer se retire, les températures relevées dépassent parfois les 40 degrés dans les mares récifales. La nuit, l’amplitude thermique ne dépasse pas 1 degré. Dans tous les cas, la variation de température dans l’aquarium doit être la plus faible possible, ce qui est loin d’être le cas si vous vérifiez souvent la température de votre bac. Les coraux, les invertébrés et les poissons supportent mieux les variations de température dans le milieu naturel qu’en milieu captif.

Copyright © 1998-2012 Recifal.fr - Tous droits de reproduction interdits