Les Invertébrés partie 2

 

Les Crabes

Crabe.

En général, mieux vaut les éviter en récifal, éventuellement il existe des crabes symbiotiques d’anémones ou même parfois de certains coraux (acropora et seriatopora par exemple) assez difficile à trouver dans le commerce, mais personnellement je pense encore que les anémones n’ont pas leur place en récifal.

Crabe.

Quelques espèces de crabes symbiotiques peuvent néanmoins être utile en milieu récifal, ils s’emploient à nettoyer les coraux de tous détritus, à surveiller quand même de très prés car certains s’attaquent aux polypes, résultat le même qu’une RTN !

Crabe.

à enlever immédiatement du bac !

 

Les Oursins

Oursins.

Les oursins sont un peu boudés par les aquariophiles marins et c’est bien dommage car ils ont une action bénéfique : le broutage ! Il y a environ 900 espèces d’oursins connues et quelques unes sont souvent disponibles dans le commerce aquariophile.

Vos pierres vivantes seront magnifiques avec ces petites tondeuses à gazon ! Débarrassées la plupart du temps des algues indésirables. L’espèce « Mespilla globulus » est parfaite pour le récifal, elle a des petits piquants, et parcours le bac de fond en comble la nuit (les oursins sont pour la plupart des espèces nocturnes) pour trouver sa nourriture, algues, déchets, etc…

L'eucidaris metularia.

L’eucidaris metularia.

« L’eucidaris metularia » est une espèce recommandé en récifal ainsi que le « plococidaris verticillata » et le « phyllacanthus imperialis » car ces oursins ne s’attaquent pas aux coraux et aux invertébrés. De rares cas d’attaques contre les étoiles de mer ont été répertoriées mais extrêmement rares. Par contre évitez le « prionocidaris baculosa » qui a tendance à s’en prendre aux coraux mous.

 Le plococidaris verticillata.

Le plococidaris verticillata.

Le phyllacanthus imperialis.

Le phyllacanthus imperialis.

Les « diadema » sont efficaces dans la lutte contre les algues indésirables et ils sont indispensables si vous avez des kauderni, mais certains oursins peuvent aussi détruire les algues encroûtantes (corallinacées) en les broutant et dans la plupart des cas votre décor sera un peu bousculé. Cependant, je considère qu’ils sont indispensables en aquarium récifal comme détritivores en compléments d’ophiures. Dans un bac mûr et bien équilibré, normalement les coralines reviennent assez vite. (pensez au magnésium)

Le diadema sp.

L’oursin idéal pour maintenir les ‘Kauderni’…

Le diadema sp.

...le diadema sp.

Les Etoiles de mer

Etoile de mer

Si vous avez des bénitiers dans votre bac, faites attention car les étoiles de mer en sont friandes ! A part les espèces du genre protoreaster, copidaster lymani, linckia(multifora et laevigata) et les superbes fromia elegans.

Étoiles de mer à l'aquarium de la rochelle.

Étoiles de mer à l’aquarium de la Rochelle.

 'Fromia elegans'.

‘Fromia elegans’.

Certaines sont carrément dévoreuses de polypes comme les ‘acanthaster planci’. Toutes celles-ci sont à éviter :

Les Eponges

Eponges.

Les éponges sont très rarement en vente dans le commerce aquariophile mais au fil du temps, elles peuvent apparaître naturellement dans votre bac si les conditions générales sont bonnes. Elle sont souvent importés dans le bac avec les roches vivantes et se développent la plupart du temps sur les parties à l’ombre.

Eponge.

De manière générale, elles ne posent aucun problème. Les éponges vendues dans le commerce ont une durée de vie limitée car ce sont des animaux filtreurs avec des besoins bien spécifiques. Dans leur milieu naturel, ont les trouve souvent dans les endroits saturés en nutriments (voila un bon indicateur de pollution !) Une des plus belle est la  : cribrochalina olemda

Eponge.

Sachez qu’il y a environ 10 000 espèces d’éponges ! Quasiment toutes non répertoriées… Bon courage si vous vous sentez une vocation de biologiste marin ! Au fil du temps, les éponges apparaissent naturellement dans un bac mature…
Eponge.

Les Cérianthes

Les cérianthes.

Les cérianthes ne sont pas recommandés en récifal car nombre de petits poissons finissent presque toujours par être dévorer. On en trouve parfois jusqu’à 30 mètres de profondeur et d’une taille de 30 cm maximum…

Une 'belle' cérianthe à La Rochelle.

Une ‘belle’ cérianthe à La Rochelle.

 

Les Nudibranches 
Un Nudibranche.

Un Nudibranche.

 

Un conseil, malgré leur beauté, évitez les ! Ce sont des gastéropodes prédateurs, la plupart du temps totalement incompatible avec l’aquariophilie récifale. Voici les plus connus :

Limaces.

Seule la limace de mer appelé : DOLABELLA peut être mis en bac récifal, c’est une mangeuse d’algues et plus particulièrement de ‘bryopsis’.

Une 'Dolabella'.

Une ‘Dolabella’. On la trouve maintenant assez fréquemment dans le commerce.

 

Les Holoturies

Ce sont des animaux filtreurs (d’eau, pas de sable) mais déconseillés en aquarium récifal. En mourant, les holothuries libèrent une substance (l’holothurine) qui tue tous les animaux présent dans le bac. La plupart du temps, elles finissent dans une crépine de pompe, et là, adieu votre jolie bac ! (idem pour les anémones, si cela arrive, filtrer immédiatement avec du charbon actif et changer 50 % d’eau du bac par la suite.)

Holothuria sp.

Holothuria sp.

 

Les concombres de mer (holothuria sp.) quand à eux sont de précieux auxiliaires pour le nettoyage du sable à conditions d’avoir une couche d’au moins 5 cm de sable. Les concombres de mer passent leur temps à nettoyer ce sable afin de trouver de quoi s’alimenter, il faut donc du sable ‘vivant’ mais dans un aquarium récifal ancien, cela ne devrait pas poser de problèmes… rien ne vous empêche d ‘essayer ! Éviter quand même les espèces du genre pseudocolochirus spp.

 La 'méchante' pseudocolochirus spp. !

La ‘méchante’ pseudocolochirus spp. !

Voici quelques espèces que l’ont peut parfois trouver dans le commerce :

bohadschia argus

bohadschia argus

bohadschia graeffei

bohadschia graeffei

thelenota ananas

thelenota ananas

stichopus chloronotus

stichopus chloronotus

Les Ophiures

Les Ophiures

Tout comme les oursins, les ophiures sont un peu boudés en récifal, encore une fois, cela est bien dommage car ce sont d’excellents détritivores, n’ hésitez pas à en mettre car les ophiures sont conseillées pour un bon équilibre général du bac.

Ophiures.

Oh c’est trop mignon…! Curieux que les ophiures soient autant répulsives, peut être leur aspect trop ‘organique’…

Il y a environ 2500 espèces d’ophiures, on en trouve environ 5 ou 6 différentes dans le commerce aquariophile et elles ne représentent pas de danger en récifal. C’est un animal idéal pour un nano-récif, passionnant à observer la nuit…

Ophiure

Les Escargots 

L’espèce recommandée pour le récifal est le ‘trochus’. (10 pour 100 litres minimum) Vous pouvez aussi introduire des ‘turbos’ et des ‘astreas’.

Trochus

Trochus

Tous ces escargots sont d’excellents mangeurs d’algues. Évitez absolument les patelles et les porcelaines, comme : cypraea tigris ou cyphoma gibbosum.(mangeurs de polypes !) La plupart des bacs ne contiennent pas assez de détritivores, c’est pourtant une des clés de la réussite d’un bac bien équilibré.

Astreas

Astreas

Turbo

Turbo

Les Bernard-L'Ermite

Bernard-l'ermite.

Le Clibanarius digueti.

Le Clibanarius digueti.

Ce sont d’ excellents herbivores mais attention, lorsqu’ils en ont fini avec les algues, ils peuvent s’en prendre à certains invertébrés ! Limitez donc leur nombre dans votre bac. Ils s’amusent aussi parfois à détruire votre joli décor !

Préférez ceux à pattes bleus. N’oubliez pas qu’ils ont besoin de coquilles vides pour leur croissance ! Et attention aux escargots, ils adorent en croquer un de temps en temps…

 Le Clibanarius Tricolor..

 

Voici quelques espèces :

Copyright © 1998-2012 Recifal.fr - Tous droits de reproduction interdits