Les accessoires

thermomètre

Les thermomètres ne doivent pas être négligés. Cela peut paraître bizarre mais à quoi cela servirait d’investir dans un superbe aquarium et de tout perdre si vous n’avez pas un bon moyen fiable de surveiller la température de votre bac ! Dans le cadre des thermomètres en verre, prenez toujours un thermomètre à alcool, facilement reconnaissable puisque le produit est souvent rouge. Le mercure peut être extrêmement nocif pour  les occupants du bac (normalement interdit à la vente depuis quelques années) si le thermomètre venait à se casser. Et un baliste dans un FO explose un thermomètre en quelques secondes, si l’envie lui en prends…

On trouve aussi des thermomètres électroniques avec une petite sonde résistante à l’eau de mer (HAGEN ou autre) ou dans les magasins de bricolage, des produits similaires et moins chers, mais moyennement fiables.(Mettez en 2 dans le même bac, vous n’aurez pas la même température !) Et pour ce faire plaisir on trouve des petits thermorégulateur avec sonde et parfois une résistance.

Thermostab de Aquael.
Thermostab de Aquael.
Le Tunze
Le Tunze, plus en catalogue.
Dispo en bricolage
Dispo en bricolage mais peu fiable.
Dispo en animalerie.(immergeable)
Dispo en animalerie.(immergeable)

Pour nettoyer les parois du bac, utilisez soit une raclette avec une lame de rasoir, soit un aimant puissant (flottant si possible) recouvert de feutrine. Ils sont assez chers (environs 20 euros) mais efficaces si votre épaisseur de verre ne dépasse pas 1 centimètre.

Raclette Tunze

Attention à ne pas coincer un petit bout de gravier sous l’aimant car vous risqueriez de rayer votre paroi en verre.

densimètre

Le densimètre est aussi un élément important. Il y 3 méthodes pour la vérification de la densité :

  • Avec un densimètre, solution la moins onéreuse mais la moins fiable.
  • Avec un réfractomètre, solution fiable mais onéreuse.
  • Avec un conductimètre (ou conductivimètre) solution la plus fiable, environ 60 euro.

Il y a le bon vieux densimètre en verre étalonné à 25 degrés, relativement fiable mais fragile, (et un peu galère parfois !) on trouve aussi des densimètres en plastique qui sont tout aussi efficaces,ma préférence va quand même au densimètre en verre. (20 euros pour un bon modèle) Si vous êtes fortuné il y a des densimètres cellulaires, comptez 800 euros. Testez votre eau souvent et n’oubliez pas que l’eau s’évapore mais pas le sel…(pensez donc aux rajouts d’eau osmosée) Un conseil, achetez deux densimètres différents…

La mode en ce moment est au réfractomètre(indice de réfraction) mais le prix est encore un peu dissuasif.(autour de 55 euros minimum pour un bas de gamme) ; Cependant la fiabilité est au rendez-vous, ne vous privez pas de ce petit plaisir. Attention aux copies chinoises à 25 euros, peu fiable.

Il faut absolument tester la densité non pas dans l’aquarium, mais dans un flacon si possible, cela afin d’avoir une grille de lecture plus nette.

Grille de lecture d'un réfractomètre.
Grille de lecture d’un réfractomètre.
Tout simplement indispensable…
Un conductimètre.
Un conductimètre.

On peut aussi tester sa densité avec les conductimètres (appareil qui teste la conductivité qui est en fait la conductibilité de l’eau, de laquelle dépend la quantité de sels dissous).  Il existe aussi des filtres extérieur avec une sonde intégrée pour la mesure de la conductivité (Fluval G6). Le niveau de la conductivité doit être entre 52 mS/cm et 55 mS/cm.

Un réfractomètre.
Un réfractomètre.
Un densimètre cellulaire.(800 euros)
Un densimètre cellulaire.(800 euros)
Les réacteurs à calcaire, à calcium, et à phosphates !
Ici un réacteur à calcaire.
Ici un réacteur à calcaire.

Les réacteurs à calcaire, à calcium ou à phosphates sont des techniques ‘relativement’ récentes en aquariophilie récifale (début des années 90) Ils restent assez sensibles à régler. On peut désormais dire avec les 30 années de recul que le rajout d’un réacteur à calcaire ou à calcium devient indispensable sur un bac constitué de coraux durs (sps). On perçoit maintenant la différence avec un bac équipé et un bac non équipé, les acroporas (entre autres) poussent plus vite, c’est absolument incontestable…

Sachez tout de même qu’un réacteur à calcaire (apport permanent de calcaire dissous par adjonction de gaz carbonique) est idéal pour maintenir un taux de calcium constant dans le bac. De nombreux coraux, invertébrés ou végétaux puisent dans l’eau de mer le calcium et les bicarbonates qui favorisent leur croissance et développent leur structure, par conséquent il faut maintenir un taux de calcium supérieur a 400 mg/l. Ces réacteurs sont assez chers, de plus vous devez avoir une bouteille de gaz carbonique et un régulateur de PH.(l’eau est simplement acidifiée par le CO2 et dissous le substrat calcaire, le carbonate de calcium est donc transformé en hydrogène carbonate de calcium directement assimilable par les invertébrés.) Sachez que la valeur du pH dans le réacteur doit être entre 6.1 et 6.5 afin que la réaction chimique s’accomplisse. L’eau sera ensuite distribuée impérativement en goutte à goutte. Un des défauts des réacteurs à calcaire est la proportion de CO2 non dissous qui se retrouve dans le bac ce qui provoque une chute drastique du pH. En cherchant un peu vous trouverez sur le net des plans de réacteur à fabriquer soit même.

Et là des réacteurs à calcium.
Whaouu !

Ne mettez pas de sable de corail dans vos réacteurs, ces sables vendus dans le commerce contiennent des débris de coquillages dans 99 % des cas, donc vous risquez de dégrader des matières organiques.(et de faire monter le taux de phosphates) Il existe maintenant des matériaux de bonne qualité (calcialith, par exemple, ou sable d’aragonite) prenez une granulométrie d’environ 7-12.

Pub du Fabricant : ARM (aragonite reactor media) est un substrat pour réacteur à calcaire complet ne comprenant pas seulement du calcium et des carbonates mais aussi les éléments traces indispensables.
En effet, l’ARM contient 50x plus de strontium que les produits des marques concurrentes (7390 ppm).
ARM est utilisable directement sans rinçage supplémentaire et possède une surface double par-rapport à de l’aragonite standard.
Contient une haute concentration de “Halimeda incrassate”, une source d’Aragonite tellement pure qu’elle utilisée comme standard dans les laboratoires.
Le substrat ayant la meilleure solubilité au CO2 (permet d’en diminuer la consommation).Garanti sans phosphates.

Il faut donc être très vigilant avec les réacteurs à calcaire pour ces 3 défauts :

  • Descente du pH.
  • CO2 non dissous dans l’aquarium.
  • Création de phosphates avec certains matériaux.

Le réacteur à calcium lui, remplace le fastidieux rajout manuel d’eau de chaux, c’est juste une automatisation de la tache. Idéal pour les fainéants, les riches ou les amoureux d’usine à gaz ! Indispensable dans un bac rempli de coraux durs. Ces techniques sont désormais remplacées par la méthode balling bien que de nombreux bacs tournent encore avec ce type de réacteur. Ceci dit, la méthode balling est bonne à condition que vos pompes doseuses soient vraiment fiables.

 à utiliser avec le Phosban (média de filtration granulaire super adsorbant composé d'oxyde ferrique hydroxyde)
Réacteur à utiliser avec le Phosban (média de filtration granulaire super adsorbant composé d’oxyde ferrique hydroxyde)

Les réacteurs à Bio pellets

Réacteur à Bio pellets

Les bio-pellets sont de petits granules destinés à réduire la présence d’azote et de phosphore contenus dans l’eau de votre aquarium. Ces granules sont composés de polymères biodégradables. Les bio-pellets permettent un apport de carbone organique nécessaire à la profusion des bactéries. Ces mêmes bactéries consomment ensuite les nitrates et les phosphates présents dans l’eau, ce qui favorisent leur diminution de manière biologique.

Boite de Bio pellets Tropic marin
 Les osmoseurs
Osmoseur.
Osmoseur.

Il y a quantité d’osmoseur aquariophile sur le marché, un osmoseur avec un débit de 90 litres par jour est suffisant pour la plupart d’entres nous. On trouve des osmoseurs à partir de 49 euros. Pour en savoir plus sur l’eau osmosée, allez à la rubrique “chimie”. L’eau osmosée peut se rajouter automatiquement dans votre aquarium avec un osmolateur (ou osmorégulateur) autrement dit, une remise à niveau automatique. Idéal pour compenser l’évaporation. Pour info, le modèle de chez Dennerle est très bien, idem pour le Tunze.

L’ EAU OSMOSÉE est indispensable pour le bon fonctionnement d’un bac récifal, c’est là encore une des clés de la réussite. Il faut impérativement jeter les 5 premiers litres de votre eau osmosée, souvent plus le débit est élevé, plus le tarif de la membrane, l’est aussi, on choisi donc en fonction du compromis du temps que l’on désire attendre pour son volume d’eau osmosée à préparer par rapport au coût. Le récifal est décidément une vraie école de patience…

Ici un osmoseur industriel.
Ici un osmoseur industriel.

Le Sel ou “Les” Sels marins et récifaux

On trouve à l’heure actuelle du sel marin d’excellente qualité pour nos aquariums. Ils se dissolvent  bien et assez rapidement, ils sont parfois complétés avec des oligo-éléments ou enrichis pour l’aquariophilie récifale. Je recommande le sel “Instant Océan” qui a fait ses preuves depuis longtemps (1964 !), et que l’on trouve facilement partout, mais il y en d’autres… personnellement j’ai longtemps utilisé le Read sea car il est légèrement plus fin et se dissous un peu plus rapidement. J’affectionne particulièrement les sels Preis mais ils sont mal diffusés en France.

Preis
sels marin
"Reef crystals" souvent utilisé en récifal.
“Reef crystals” souvent utilisé en récifal.
selcolar shop
Le sel “coral shop” en 2 phases, une liquide et une solide, à noter que le liquide contient des oligo-éléments, des vitamines, des métaux(en traces), des acides aminés et des hydrates de carbone.

Il faut impérativement  brasser  énergiquement l’eau neuve pour les changements d’eau (4 heures mini.) car les sels sont trop agressifs pour les animaux. Cela permettra aussi au chlore de s’évaporer si vous utilisez de l’eau de conduite. Pour l’eau osmosée, 2 heures suffiront au brassage. Petit rappel et non des moindres, l’eau osmosée reste idéale, pour ne pas dire indispensable, pour les bacs marins et récifaux.

Pour ma part et avec l’âge, je ne fait plus d’eau osmosée, j’achète des bidons tout prêts !

Idéal quand on à un nano…
Ici un nanoscope (89 euros)

Le Mesoscope (ou encore le nanoscope) est une petite loupe X12 idéale pour observer ce qui se passe dans nos bacs, mais le prix est de 315 euros !  (vu dans le tome 3 du Sprung et Delbeek page 648)

Vous avez sans doute remarqué qu’il n’y a aucune publicité sur mon site (ah, ça fait du bien !), je suis donc entièrement  libre de mes choix et de vous les faire partager. Voici donc quelques marques qui ont fait leurs preuves et que je vous recommande pour l’aquariophilie marine et récifale, bien sur, ceci est une liste non exhaustive.

Loupe, 39 euros

Une précision, sachez que l ‘ont peut (quasiment) tout faire soi-même, écumeur, UV, rampe Leds, surtout si vous êtes un peu bricoleur dans l’âme. Vous trouverez des plans sur d’autres sites Web, donc les marques citées ci dessous vous sont communiquées uniquement pour information et pour leur qualité reconnue, ainsi que leur (relative) disponibilité sur le marché français.

  • Le sel : instant océan, reef crystal, Coral pro salt Red sea , Meersalz Preis, ainsi que Tropic Marin, Reef salt d’aquaforest tous irréprochables.
  • Les additifs : preis, aquarium systems, Marinvit de sera, Red Sea, Abyss, Prodibio, Tropic-marin, ESV, two little fishies.
  • Les pompes : pour les remontées : Ecotech, Tunze, Aquamedic et pour le brassage : TUNZE, stream et wavebox, Koralia de HYDOR, les MP Ecotech Marine, les ReefWave de red sea.
  • Les chauffages : la gamme Thermocontrol de Eheim ou la gamme d’aquarium systems , JBL, fiables.
  • Les filtres extérieurs : eheim (semi-humide ou electronique), DELTEC, JBL et AQUA MEDIC pour un système complet. Reefmat de Read sea.(filtre à rouleau)
  • Éclairage : Maxspect Ethereal, Readsea Reefled, DUPLA , BREBLEIN, GIESEMANN, AQUAVIE. KESSIL
  • Ampoules Hqi: AQUALINE, SYLVANIA, AQUACONNECT, HIT-LITE
  • Tubes fluos : ACTIZOO (nominal tx, acti-reef), INTERPET (triton, blue moon), HAGEN (power-glo, marine-glo, sun-glo, aqua life2)
  • Les tests : Les indétrônables TETRA, la gamme JBL, SEACHEM, et surtout les Salifert.
  • Les écumeurs : ATK, MAXSPECT, AQUACARE, DELTEC, REDSEA, TUNZE.
  • UV : JBL, EHEIM, AQUAMEDIC
  • Charbons actifs : OPTIMA, AQUAFOREST, REDSEA, il est important de prendre de la très bonne qualité en récifal.
  • Matériaux de filtration : DUPLA et SERA (siporax)
  • Aliments : JBL et SERA, NAUPLIUM (congelé), algues julian sprung’s, Zooplan, Phytoplan, Marine Snow. NYOS
  • Réacteurs à calcaire : RATZ, AQUACARE. GROTECH
  • Dénitrateurs sur soufre : RATZ, AQUAVIE.
  • Réacteurs à calcium : DELTEC, TUNZE, RATZ.
  • Groupe froid : TECO, RESUN. EHEIM
  • Décors : Aquaroche, Hobby et évidement les roches vivantes.